Nina Marx

  • Le code rouge est-il celui de la trahison ? Le code noir celui de mon coeur qui se brise en mille morceaux ?
    Depuis que j´ai rencontré Craig Philinstone, multimilliardaire, magnat de l´immobilier, et sexy en diable, ma vie semble m´échapper. Pour payer mes dettes et être enfin libre, j´ai fait un choix, un terrible choix. Celui de mettre mon corps en vente pour des clients en manque de compagnie.
    Pour l´instant, j´ai eu de la chance. Puis j´ai croisé le chemin de Craig. J´ai cru rencontrer l´amour, des idées de conte de fées et de mariage plein la tête. Et tout ça vient de partir en fumée... Pourquoi le sort s´acharne-t-il sur moi ? Pourquoi n´aurais-je pas droit à l´amour ?
    Retrouvez Nina Marx avec sa nouvelle série, Pretty Escort, et plongez avec Emily dans le monde mystérieux des escorts...
    Nina Marx est née en 1989 à Aspen, dans le Colorado, mais a vécu une grande partie de sa vie à Los Angeles, où elle a travaillé dans le milieu de la musique avant de se lancer dans l´écriture. Dans ses romans, Nina Marx décrit avec brio la force des sentiments et des émotions.
    Son univers rock et glamour qu´elle a brillamment distillé dans sa première série, Rock You, a fait vibrer le coeur de milliers de lecteurs à travers le monde. Pretty Escort est sa deuxième série aux éditions Addictives.
    Pretty Escort, volume 2 sur 3.
    Le code rouge est-il celui de la trahison ? Le code noir celui de mon coeur qui se brise en mille morceaux ?
    Depuis que j´ai rencontré Craig Philinstone, multimilliardaire, magnat de l´immobilier, et sexy en diable, ma vie semble m´échapper. Pour payer mes dettes et être enfin libre, j´ai fait un choix, un terrible choix. Celui de mettre mon corps en vente pour des clients en manque de compagnie.
    Pour l´instant, j´ai eu de la chance. Puis j´ai croisé le chemin de Craig. J´ai cru rencontrer l´amour, des idées de conte de fées et de mariage plein la tête. Et tout ça vient de partir en fumée... Pourquoi le sort s´acharne-t-il sur moi ? Pourquoi n´aurais-je pas droit à l´amour ?
    Retrouvez Nina Marx avec sa nouvelle série, Pretty Escort, et plongez avec Emily dans le monde mystérieux des escorts...
    Nina Marx est née en 1989 à Aspen, dans le Colorado, mais a vécu une grande partie de sa vie à Los Angeles, où elle a travaillé dans le milieu de la musique avant de se lancer dans l´écriture. Dans ses romans, Nina Marx décrit avec brio la force des sentiments et des émotions.
    Son univers rock et glamour qu´elle a brillamment distillé dans sa première série, Rock You, a fait vibrer le coeur de milliers de lecteurs à travers le monde. Pretty Escort est sa deuxième série aux éditions Addictives.
    Pretty Escort, volume 2 sur 3.

  • 172 000 dollars. C´est le prix de mon avenir. Celui de ma liberté, aussi.
    J´ai bien essayé les banques, les petits boulots où la friture t´accompagne jusque dans ton lit... Mais impossible de réunir cette somme d´argent et avoir le temps d´étudier. J´étais au bord du gouffre quand Sonia m´a tendu cette mystérieuse carte, avec un losange pourpre gravé dessus et un numéro de téléphone en lettres d´or. Elle m´a dit : « Rencontre Madame, tu vas lui plaire, elle va t´aider... Et ton prêt étudiant et ton taudis d´appartement en colocation ne seront plus que de vilains souvenirs. » Elle avait raison, le meilleur m´est arrivé, et le pire aussi...
    Retrouvez Nina Marx avec sa nouvelle série, Pretty Escort, et plongez avec Emily dans le monde mystérieux des escorts...
    Nina Marx est née en 1989 à Aspen, dans le Colorado, mais a vécu une grande partie de sa vie à Los Angeles, où elle a travaillé dans le milieu de la musique avant de se lancer dans l´écriture. Dans ses romans, Nina Marx décrit avec brio la force des sentiments et des émotions. Son univers rock et glamour qu'elle a brillamment distillé dans sa première série, Rock You, a fait vibrer le coeur de milliers de lecteurs à travers le monde. Pretty Escort est sa deuxième série aux éditions Addictives.
    Pretty Escort, volume 1 sur 3.

  • Emily n'a pas le choix. Accepter une dernière mission, voilà ce qu'elle s'apprête à faire, pour sauver son avenir avec Craig, sauver son bonheur, mais aussi sa famille, ses parents qui veillent sur elle, de loin, mais dont les projets risquent d'être mis à mal si elle n'obéit pas à Madame.
    Alors que tout semblait lui sourire, l'étau se referme sur elle. Ne rien dire à Craig, sauver les apparences... Demain, à la même heure, Emily sera libre de vivre sa vie au côté de celui qu'elle aime depuis le premier jour où elle a croisé son regard...
    Retrouvez Nina Marx avec sa nouvelle série, Pretty Escort, et plongez avec Emily dans le monde mystérieux des escorts...
    Dans ses romans, Nina Marx décrit avec brio la force des sentiments et des émotions. L'univers rock et glamour de Rock You, sa première saga, a fait vibrer le coeur de très nombreux lecteurs à travers le monde. Pretty Escort est sa deuxième série, toujours publiée aux éditions Addictives.
    Pretty Escort, volume 3 sur 3.

  • Après de nombreuses hésitations, Marvin se confie enfin à Angela ! C´est "elle" qui le fait sourire, "elle" seule qu´il veut et surtout c´est "elle" qui lui a permis de lever une partie du voile qui obscurcissait son passé. Mais la passion qui anime les deux amants semble déranger quelqu´un... Entre jalousie et menaces, plonger dans l´univers de la rock star multimilliardaire n´est pas sans risque. Angela devra-t-elle payer le prix de son amour ?
    Découvrez les aventures d'Angela et de Marvin, le rockeur torturé. Une idylle qui fera battre votre coeur au rythme de la saga la plus rock et la plus érotique de l'année !

  • Terriblement troublant...
    La douce Angela se réveille à l'hôpital, reliée à des machines, un drôle de goût dans la gorge... Pourquoi est-elle là, au Cedars Hospital de Los Angeles, si loin de sa maison, de sa famille ? La jeune femme a perdu la mémoire. Impossible de savoir qui est cet homme magnifique qui vient la voir chaque jour dans sa chambre et qui l'appelle « mon amour ». Peu à peu, aidée de sa famille et du docteur Amond, Angela va assembler les pièces du puzzle de son existence. Mais la vie aux côtés de Marvin James est pleine de surprises... même quand on a perdu la mémoire !

  • Le bruit des essuie-glaces dans le silence de la forêt, la neige mêlée au sang sur le pare-brise, le temps qui s'arrête, comme suspendu... Je crois que nous venons de tuer un homme.
    Il est là, il gît à terre, inanimé. Et Marvin, au volant, me regarde d'un air hagard et incrédule. Je donnerais tout pour faire marche arrière, rembobiner le temps, pour que cet accident n'ait jamais eu lieu.
    Marvin, mon amant, le rockeur milliardaire, la star aux multiples facettes, va être accusé de la mort de cet homme. Le destin s'acharne sur lui, sur moi, sur "nous". Mon amour avec Marvin est-il impossible ?

  • « Je cherche une fille intelligente, débrouillarde, honnête et, en option, jolie. Cette fille, c´est toi ! ».
    Lorsque l´excentrique Lindsey propose à sa nièce de venir la rejoindre à Los Angeles pour travailler dans son label de musique, le coeur d´Angela ne fait qu´un tour ! Mais la jeune fille est loin de se douter que sa vie va être totalement bouleversée. Dans l´avion qui l´emporte vers la Cité des Anges, elle rencontre un mystérieux jeune homme. C´est Marvin James, le célèbre chanteur de rock pour qui elle doit travailler. Peu à peu, Angela tombe sous le charme de l´énigmatique star qui lui fera découvrir un monde de plaisir et de sensualité. Mais leur passion naissante va se heurter à un sombre passé qui ne les laissera pas indemnes...
    Découvrez les aventures d'Angela et Marvin, le rockeur torturé. Une idylle qui fera battre votre coeur au rythme de la saga la plus rock de l'année !

  • Extrait

    – Mona, je suis rentré. Tu es là ?
    – Dans la cuisine !
    Quand Tony entre, légèrement affolé, et qu’il me voit dans la pénombre de la cuisine un verre de vin blanc intact en face de moi, il ne prend pas le temps d’enlever ni son manteau, ni son chapeau et fonce droit sur moi pour me prendre dans ses bras. J’accueille ce geste tendre avec réconfort.
    – Quel enfer, me chuchote-t-il après un moment. J’allais pour te rejoindre à l’appart quand j’ai croisé Éric. Je sentais qu’il y avait une drôle d’ambiance chez LineOn, mais j’avais la tête dans mes codes. Pourquoi tu ne m’as pas appelé sorella ?
    – J’avais besoin de respirer un instant, et puis je ne suis pas une victime ! Il faut que j’assume. Je suis responsable de la situation.
    – Tu n’es responsable de rien, et je te promets qu’on va l’expliquer à Claire et qu’elle comprendra.
    – Léonard a déjà essayé de me faire déculpabiliser – il est en chemin d’ailleurs –, mais ça ne sert à rien ; j’aurais dû tout dire à Claire il y a quelques semaines déjà, dis-je avec la gorge nouée de larmes. De quoi ai-je l’air maintenant ? J’ai tellement honte ! Et en plus j’ai perdu une vraie amie…
    – Mona, tu allais lui dire, essaie-t-il de me réconforter. Le timing a été mauvais, et puis, même si elle est un peu victime, elle a fouillé dans ton intimité. Elle ne t’a pas laissé l’occasion de lui dire. Tu allais le faire !
    Les mots de Tony, aussi adorables soient-ils, glissent sur moi et j’y suis totalement imperméable. Je m’en veux terriblement, et rien ne peut enlever ça. J’ai envoyé quelques SMS à mon amie, mais elle ne me répond pas. La scène se rejoue en boucle dans ma tête et je ne peux pas m’empêcher de repenser à son regard. Il n’était ni méchant, ni blessant ; il était celui d’une personne dévastée, déçue et en souffrance. Sous ses airs de bonne vivante dynamique et toujours souriante, je connais aussi une Claire plus fragile, romantique et fleur bleue. J’aimais me persuader qu’elle n’avait pas de vrai « crush » pour Léo, mais ce que j’ai vu tout à l’heure m’a prouvé le contraire. Claire est éperdument amoureuse de lui depuis quelques années et, même si elle savait que ce sentiment n’était pas réciproque, le simple fait de le voir et d’espérer suffisait à la rendre joyeuse. Claire aime LineOn plus que quiconque : elle est de toutes les sorties, elle connaît tout le monde… Elle est un peu le cœur de cette entreprise, et ce cœur, je l’ai piétiné. Il est temps que je me remette en question sincèrement : cachais-je la vérité à ma collègue pour la protéger ou par peur d’affronter la vérité ?
    La sonnerie de la porte d’entrée me fait sursauter. Tony se précipite pour ouvrir à Léonard. L’homme entre, et sa seule présence me réchauffe le cœur. Il a plu, il est trempé et porte un sac de mon traiteur libanais préféré et des DVD dans une autre main. Il pose son butin sur la console de la cuisine et contourne l’îlot pour me serrer dans ses bras. Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, Léo reprend les choses en main.
    – Ce qui est arrivé m’attriste. J’ai essayé d’appeler Claire, mais sans succès. Je pense qu’elle a besoin de temps pour digérer, mais on ne peut rien faire d’autre que d’attendre. Je pensais qu’elle n’était pas sérieuse et m’aimait bien. Je suis désolé, Mona, tu as essayé de me prévenir, mais j’ai pensé que tu exagérais les sentiments de Claire, finit-il par lâcher, avant de poursuivre : En attendant, et puisque nous sommes impuissants pour le moment et qu’il est tard, on peut mettre cette délicate affaire entre parenthèses et passer une soirée tous les trois. Comme je ne connais pas vos goûts en matière de films, j’ai fait un panaché !
    Il sourit de ses dents blanches comme la neige, et ses minuscules rides au coin des yeux m’attendrissent. Je l’embrasse et je sens qu’il frissonne. Léonard a vraiment pris la pluie.
    – Léo, va prendre une douche chaude pour te réchauffer. Tu as bravé le froid pour nous ramener des mezzés. On s’occupe de tout, n’est-ce pas Tony ?
    Je regarde Tony qui suit Léonard avec des yeux émerveillés. Sans rien nous dire, nous pensons si fort « Quel homme ! ». Puis, de curiosité, Tony inspecte les jaquettes des DVD, visiblement étonné.
    – Tu as même pensé à moi, Léonard ? Tu assures ! lance-t-il en direction de l’étage.
    Léonard éclate de rire avant d’atteindre la dernière marche en direction de la chambre. Je regarde Tony, intriguée.
    – Il a pris Clueless avec Alicia Silverstone.
    Je rigole à mon tour. Cette comédie romantique des années 1990 est un des fétiches de Tony. Nous le connaissons par cœur, au mot près !
    – Comment a-t-il su ? demandé-je à Tony.
    Depuis la passerelle de l’étage, Léo qui se sèche les cheveux dans une serviette nous écoute.
    – Je voudrais bien vous dire que j’ai mené l’enquête, mais la photo de profil de Tony sur LineOn, c’est Cher, l’héroïne de ce navet… enfin pardon, chef-d’œuvre.
    Je prends Tony par les épaules comme pour le consoler.
    – Ne lui en veux pas ! Il est plus hétérosexuel que Batman !
    Nous rions tous les trois, ce qui laisse présager une bonne soirée malgré l’ombre de ma terrible altercation avec Claire. Je pense à elle et j’espère que, dès demain, on pourra, si ce n’est s’expliquer, au moins se voir.



  • Il est rockeur, il est sexy... et je suis à lui ! Découvrez le premier roman érotique de Nina Marx ! « Je cherche une fille intelligente, débrouillarde, honnête et, en option, jolie. Cette fille, c'est toi ! ». Lorsque l'excentrique Lindsey propose à sa nièce de venir la rejoindre à Los Angeles pour travailler dans son label de musique, le coeur d'Angela ne fait qu'un tour ! Mais la jeune fille est loin de se douter que sa vie va être totalement bouleversée. Dans l'avion qui l'emporte vers la Cité des Anges, elle rencontre un mystérieux jeune homme. C'est Marvin James, le célèbre chanteur de rock pour qui elle doit travailler. Peu à peu, Angela tombe sous le charme de l'énigmatique star qui lui fera découvrir un monde de plaisir et de sensualité. Mais leur passion naissante va se heurter à un sombre passé qui ne les laissera pas indemnes... Découvrez les aventures d'Angela et Marvin, le rockeur torturé. Une idylle qui fera battre votre coeur au rythme de la saga la plus rock de l'année ! Vous trouverez réunis les volumes 1 à 12 de la série.

  • Extrait
    – Mona, ouvre cette porte s’il te plaît !
    Je ne peux pas Léonard.
    Je n’ai pas la force de me relever. Je me suis enfermée moi-même dans cette salle de bains et suis désormais recroquevillée dans un coin, incapable d’opérer le moindre mouvement. Je repense à la vidéo des dernières menaces de Mickey Soulbutter. Ces images tournent en boucle dans ma tête depuis quelques minutes, et j’ai envie de pleurer sans y parvenir. Je n’ai pas peur de ce que peut me faire ce maître-chanteur qui m’a clairement désignée comme cible potentielle. Je n’ai pas peur de sa mise en scène, de son masque de reine d’Angleterre ni de sa voix modifiée qui glacerait le sang de quiconque. En réalité, une seule chose me fait peur : qu’il parvienne à ses fins et que, dans une semaine, Léonard se fasse tuer par son plus grand ennemi. Pour plomber cette atmosphère déjà suffocante, mon corps en entier est étreint d’un mauvais pressentiment. Depuis le début de notre relation, et ça ne va pas en s’améliorant, la vie nous envoie des signes de danger, et si on ajoute à ça mon pessimisme légendaire, ce constant sentiment qu’aimer n’est pas simple et qu’il arrive toujours des drames autour de moi, comme si j’étais maudite, je comprends pourquoi je ne peux plus bouger. Ma mère, ma sœur, l’agression de Tony, Léonard et son arrêt cardiaque… pourquoi le sort s’acharne-t-il sur les gens que j’aime ? De son côté, Léonard n’a pas non plus été épargné par la vie. Entre abandon, famille d’accueil malveillante et, plus récemment, le décès d’Alexandra, ça fait beaucoup. Mickey en a après lui, et moi, je ne sais pas comment on va s’en sortir…
    TOC ! TOC ! TOC ! Sa main tambourine.
    – Mona, si tu n’ouvres pas la porte, je la défonce, je te préviens ! Je ne peux pas te laisser là-dedans ; je ne sais même pas si tu es consciente.
    Il est sérieux, et si je ne trouve pas la force de me mettre debout, il va passer à travers l’épaisse embrasure en bois. Léonard est encore fragilisé par son accident, et vu l’état de ses côtes qui se ressoudent à peine, ce geste aurait des conséquences dramatiques. Inutile de préciser que nous n’avons vraiment pas besoin de ça en ce moment.
    Sois plus forte Mona ! Fais confiance à ton couple ! Vous allez y arriver, tu le sais !
    Je m’accroche à la cuvette des toilettes tant bien que mal. J’ai des fourmis dans les mollets, mais je ne lâche pas. Ces derniers jours, je suis extrêmement fatiguée. Entre mes nouvelles responsabilités chez LineOn, l’accident, la tempête, Melissa et la mort d’Alexandra, j’ai eu peu de temps pour moi. Je cours à droite et à gauche sans jamais reprendre mon souffle. Cette soirée avec Léonard était une merveilleuse occasion de nous reposer. Léo avait fait en sorte que tout soit parfait et j’attendais ce moment depuis si longtemps. Je pense que c’est aussi pour ça que je sens mon corps faillir. Peut-être que mon état, ajouté à la nouvelle, a précipité mon abattement ?
    – J’arrive Léonard. Laisse-moi quelques secondes et je t’ouvre, mon amour.
    – Je suis là ma belle, lance-t-il doucement à travers la porte.
    Je me passe de l’eau froide sur mon visage, attache mes cheveux et ouvre la porte. Léonard me prend immédiatement dans ses bras, me serre fort et embrasse ma bouche.
    – Oh ! Mona, je suis tellement désolé, si tu savais. Je ne voulais pas que mon passé influe si gravement sur notre vie…
    – Mais tu n’as rien à te reprocher et tu n’as pas à être désolé mon amour ! C’est moi, pardon d’avoir réagi comme ça en fuyant comme une adolescente dans sa chambre. Je suis à bout de force, mais, je le sais, il ne va rien nous arriver, tu comprends ? Rien ! J’en suis sûre !
    Je ne mens pas. Je positive.
    Je prends son visage entre mes mains, mais il se détourne. Furieux, il fait les cent pas dans le couloir qui mène de la salle de bains au bureau de la suite.
    – Non, je n’en sais rien, commence-t-il sévèrement. Il ne t’arrivera rien à toi, jamais je ne le permettrai… Par contre, lui va me rendre fou. Je n’en peux plus de ce taré. Il a tué Alexandra ! Tu te rends compte ? Et toutes les autres morts non officielles ? Toutes ces personnes qu’il a fait souffrir sans raison. Et surtout, qu’on ne vienne pas me dire qu’il a eu une enfance difficile, une éducation qui a favorisé sa folie.
    Il va si vite en marchant que j’en ai le tournis pour lui.
    – Moi aussi, j’ai eu une enfance difficile et on a grandi dans les mêmes conditions. Vient un moment où l’on évolue, où l’on fait des choix et où l’on opte pour une voie, la bonne ou la mauvaise. Lui a choisi celle du pouvoir, au prix du sang, de la violence, du mensonge, du vol et de la manipulation. Comment fait-il le matin pour se regarder dans un miroir, embrasser sa femme et ses deux enfants ? Parce qu’il paraît qu’il a une famille ! Savent-ils qui est cet homme et le mal qu’il fait au quotidien ?
    Je suis obligée de l’arrêter dans sa course.
    – Bon, tu veux faire quoi, Léonard ? Ça ne sert à rien de ruminer en le haïssant.
    – Le détruire Mona ! lance-t-il, furieux, en envoyant son poing dans le mur.
    Heureusement pour ses phalanges, le mur n’est pas porteur et le plâtre s’effrite tandis qu’il secoue sa main, agacé. Je déteste le voir comme ça et je n’aime pas qu’il soit violent, mais Léonard a ça en lui : c’est sa façon à lui d’extérioriser. Bien sûr, je comprends qu’on a tous des façons radicales d’extérioriser, de la crise de larmes au mutisme, mais je n’aime pas quand il se fait mal. Cela me fait peur.
    – Je n’en ai rien à faire qu’il me menace. Vraiment, qu’il vienne, je vais lui montrer que je ne suis plus un petit garçon qu’il impressionne ! Qu’il s’en prenne à des innocents me rend malade et je les vengerai tous, mais qu’il puisse imaginer qu’il peut toucher à un seul de tes cheveux, ça, ça me rend fou.
    Il s’approche. Son corps viril et protecteur se penche sur moi en une ombre rassurante alors que ses deux mains s’accrochent à mes épaules. Je regarde ses mystérieux yeux noirs et lui souris. Comment un homme peut-il à la fois être aussi doux et gentil et contenir une telle violence en lui ?
    – Oh ma beauté ! reprend-il. Ma douce, ma merveilleuse Mona ! Je ne veux pas que tu aies peur, d’accord ? Il ne va rien t’arriver.
    – Je n’ai pas peur de ça, Léonard. J’ai peur pour toi ! On est ici sous un nom d’emprunt, on a des gardes du corps, tu as mis les moyens pour qu’on ne puisse pas nous repérer et pourtant on se retrouve avec un mot dans notre carton à pizza. LineOn est sécurisé, et pourtant ma cousine s’y est introduite à plusieurs reprises et a saboté notre bureau. C’est comme si nous étions maudits, tu comprends ?
    – Ne t’inquiète pas ! J’ai une idée pour rompre le sort, me dit-il en essayant de se détendre.
    Il me prend par la main, jette notre repas aux ordures, puis s’en va dans la cuisine pour remplir des verres à pied de vin blanc frais. Assise sur le canapé, je l’observe se transformer à nouveau en l’homme que je connais, celui qui est à la tête d’un empire, le président de LineOn, toujours dans le contrôle et capable d’un sang-froid déconcertant. Le genre d’homme que l’on pourrait suivre dans le désert sans bouteille d’eau, mais avec une foi infinie.
    Il me tend mon verre et me demande si je n’ai besoin de rien. Il téléphone ensuite, mais ne le fait pas devant moi. J’entends sa voix grave qui résonne dans la chambre. Face à moi, l’ordinateur et la clé USB semblent m’appeler. Je ne sais pas si c’est du masochisme, ou l’envie de tomber sur un détail qui pourrait nous aider à trouver une piste à propos de Mickey, qui me pousse à m’infliger un nouveau visionnage.
    Je lance la vidéo, et mon cœur se noircit de colère quand je vois l’homme épais caché derrière le masque de la reine Elizabeth. Aux mots : « Tu as une jolie femme », j’ai déjà la nausée. Entendre mon nom de famille dans la bouche de cette ordure est une épreuve supplémentaire, mais rien n’est comparable à ce que je ressens quand il conclut par : « Léonard, dans exactement huit jours, tu seras mort. ».
    – Arrête ça immédiatement ! gronde sévèrement Léonard qui est revenu dans le salon sans que je l’entende.
    – Je suis désolée, je cherchais un indice, quelque chose… C’était ridicule.
    – Non, ça n’est pas ridicule, mais je ne veux pas que tu te fasses plus peur. Fais-moi confiance, des indices, les types que j’ai appelés vont en trouver.
    – Quels « types » ? demandé-je, intriguée.
    – Des hommes habitués à ce genre de situations…



  • Quand le passé est à nos trousses, y-a-t-il encore de la place pour une grande histoire d´amour ?
    Léonard Carlson est la preuve vivante qu´on a tous le droit à une deuxième chance dans la vie. L´ex-bad boy anglais est devenu multimilliardaire grâce à son génie et à un travail acharné.
    Mona Caprisi a grandi dans le quartier défavorisé de Little Italy, à New York, et n´aspire qu´à une seule chose : partir, s'en sortir à tout prix, s'échapper de cet univers où la mafia fait la loi.
    Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Elle est ambitieuse, loyale, drôle ; il est sexy, brillant, protecteur. Entiers, à fleur de peau, tous les deux ont une volonté d'acier... que les sentiments viennent mettent à mal. Et quand le passé les rattrape, l´avenir de leur histoire d´amour est plus qu´incertain. Trahisons, jalousies, coups du destin... La passion pourra-t-elle triompher de tout ?
    Découvrez sans tarder la nouvelle série de Nina Marx, l´auteure de Rock You et Pretty Escort !

  • « Il me murmure les plus belles choses qu´un homme a jamais dites à mon oreille, puis il s´arrête. Nous sommes à moins d´un mètre l´un de l´autre. Un feu grandiose s´allume dans mon ventre et, le souffle coupé, je regarde Léonard dans les yeux. Il me dévore littéralement de ses pupilles noires comme la nuit. J´ai l´impression que nous sommes seuls au monde. En lui, je lis le désir, mais aussi l´affection... » Léonard Carlson est la preuve vivante qu´on a tous droit à une deuxième chance dans la vie. L´ex-bad boy anglais est devenu multimilliardaire grâce à son génie et à un travail acharné.
    Mona Caprisi a grandi dans le quartier défavorisé de Little Italy à New York, et n´aspire qu´à une seule chose : partir, s´en sortir à tout prix, s´échapper de cet univers où la mafia fait la loi.
    Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Elle est ambitieuse, loyale, drôle ; il est sexy, brillant, protecteur. Entiers, à fleur de peau, tous les deux ont une volonté d'acier... que les sentiments viennent mettent à mal. Et quand le passé les rattrape, l´avenir de leur histoire d´amour est plus qu´incertain. Trahisons, jalousies, coups du destin... La passion pourra-t-elle triompher de tout ?
    Découvrez sans tarder la nouvelle série de Nina Marx, l´auteure de Rock You et Pretty Escort !

empty